initiales-4.png

Constitué dès 1972, avec le Centre de documentation Jules Verne (qui allait devenir Centre international Jules Verne), ce fonds fut la première raison de vivre de l'association et de ses membres. Il est aussi sa première réussite et un véritable héritage légué au public. Sous l'impulsion de Daniel Compère et de ses parents, il n'a cessé de s'accroître jusqu'à devenir la référence internationale à consulter pour aborder la richesse de traitement de l'œuvre à travers le temps.

Un fonds documentaire est un ensemble de ressources de toutes sortes : livres, archives, revues, enregistrements sonores ou audiovisuels, extraits de presse, publicités, objets de la vie courante, packaging, emballages alimentaires, documents autographes, thèses,  etc.  Ces ressources sont classées. Le fonds du CIJV propose une collection d'environ 25 000 occurrences qui témoignent de l'incroyable impact de Jules Verne sur les imaginaires mondiaux. Les 3 000 livres en langues étrangères regroupés dans cette collection en offrent une autre image qui laisse mesurer ce que représente réellement l'œuvre française la plus traduite dans le monde.

Etudier ce fonds, c'est aussi étudier la vie sociale et politique de Jules Verne, intégré à l'action municipale d'Amiens dont les sources ici sont nombreuses. De même, c'est s'intéresser à l'utilisation, la déformation, la transformation d'une activité littéraire. C'est aussi mesurer la force de la culture dans la vie courante et s'apercevoir comment cette vie pénètre et alimente concrètement toutes les sphères de l'action humaine.

Le fonds documentaire du CIJV présente une collection de 300 livres originaux, cartonnages Hetzel et ouvrages encyclopédiques de l'époque. Le contact avec ces livres rares laisse mesurer l'importance de Pierre-Jules Hetzel, l'éditeur de Verne mais aussi l'influence des arts, des graveurs, des imprimeurs et des techniques de l'époque pour bâtir ce corpus exceptionnel, finalement très sensuel. L'approcher à notre époque numérique c'est enfin mesurer la force du livre en lui-même et sa capacité de séduction universelle.   

       

Le projet développé au sein de la plateforme du 70 rue des Jacobins en 2015 avait pour objectif de bâtir puis déployer, en complément du fonds documentaire (désormais déposé à la Bibliothèque universitaire de l'UPJV), un nouveau lieu public permettant d'accueillir les visiteurs au gré des expositions, des ateliers, des lectures, des petits spectacles, des rencontres. Il donnait accès, dans la foulée, à un nouveau centre de ressources numériques avec trois postes de consultations. L'œuvre de Verne offre l'occasion attractive de marier les ressources imprimées aux ressources électroniques sans les opposer, au bénéfice d'une culture complète. Amiens métropole n'a pas partagé ce point de vue qui de fait s'est interrompu avec la fin de sa subvention.

Avec des moyens beaucoup plus restreints, ce site développe (bien plus lentement) quelques ressources numériques fondamentales ainsi que des liens essentiels pour découvrir le patrimoine vernien. Alexandre Tarrieu, ancien président du CIJV et administrateur actuel de l'association, développe et actualise aussi toutes les les notices verniennes de l'encyclopédie Wikipedia, dans le même esprit.

Enfin notre site internet, très visité par des internautes du monde entier, est une approche numérique de la diffusion vernienne comme de la langue française. Toutes les propositions de contributions sont bien sûr appréciées.

0
0
0
s2smodern