initiales-3.png

  

L’un des objectifs du projet associatif développé depuis août 2011 est de diffuser l’œuvre de Jules Verne tout en prenant garde de ne pas se limiter au cénacle fertile de ses spécialistes ou à sa divertissante propagation par le spectacle ou le cinéma, mais en l’ouvrant à tous pour souligner les multiples disciplines qui convergent sous l’égide de Verne mais comme de Hetzel. Arts et gravure, métiers du livre, représentation de la technique et transmission de la science, poésie du signe, sens de l’histoire sont autant d’éléments qui peuvent manifester cette convergence. Rares sont les auteurs qui offrent une telle opportunité.

La présence du CIJV au cœur d’un musée national d’envergure durant la Nuit européenne des Musées, le 28 mai 2013, pour y présenter, en toute modestie, l’inspiration imaginative de Jules Verne parmi les grandes inventions scientifiques et techniques réelles de son époque, a permis d’illustrer ce dialogue toujours possible entre le fait littéraire et l’action des sciences.

Le samedi 18 mai de 18h à minuit, le Musée des arts et métiers est devenu « la Fabrique des inventions » pour un voyage rétro-futuriste. Le temps d’une nuit, l’église du Musée est redevenue la salle des machines en mouvement. Profitant de l’ambiance nocturne, le monument drapé de lumières s’est dévoilé sous un jour nouveau. Une balade dans des mondes imaginaires peuplés de machines volantes. Au long du parcours dans les collections du musée, des rencontres inattendues autour de « morceaux de littérature », de nombreuses visites et démonstrations d’objets emblématiques, et une enquête à résoudre pour les 7-12 ans.

Le Centre a présenté trois maquettes : le pas de tir, l’Épouvante et l’Albatros (cette dernière rénovée pour l’occasion).

 

 Jules Verne : véhicules extraordinaires : trois rendez-vous ont été fixés autour des maquettes à 18h30, 20 h et 22 h. François Matthias, médiateur scientifique du musée a pris en charge l’animation. il n’a pas manqué de rappeler que Jules Verne, ancien voisin du musée avait certainement flané en ce lieu mémorable et magique de la technique (durée : 20 min). Une interview a été réalisée et diffusée sur les réseaux sociaux auxquels contribue le CIJV.

La logistique a été prise en charge par le Musée national des arts et métiers. Cette soirée a accueilli 5000 visiteurs.

 

0
0
0
s2smodern